Laissez-vous séduire par l’immobilier de rendement allemand

Rédigé le 28 mars 2017 par | Immobilier de rendement Imprimer

Dans sa série L’immobilier de rendement, Mark Ford recommande de chercher en priorité des opportunités d’investissement proches de chez vous. A moins d’une heure, de préférence.

Il y a deux raisons principales à cela :

Cependant, si vous habitez dans des villes où les biens sont déjà hors de prix, les opportunités d’en tirer un rendement acceptable sont rarissimes.

Elargissez votre périmètre de recherche

Lorsque j’ai commencé à travailler à Paris, je me suis mis à la recherche  d’un appartement plus confortable que le petit studio qui avait accompagné mes années étudiantes.

Je me souviens d’une visite que j’avais effectuée directement avec le propriétaire, ce qui n’est pas si fréquent. Au cours de notre discussion, j’avais compris qu’il détenait en réalité tout l’immeuble et qu’il habitait l’étage du dessus ! Savoir que le propriétaire de mon futur appartement allait aussi être mon voisin m’avait un peu refroidi.

C’est à double tranchant, avais-je pensé : j’aurais pu le contacter très facilement pour le moindre problème mais j’aurais eu également le sentiment désagréable d’être épié.

Puis je me suis mis à sa place. Quel confort tout de même de pouvoir assurer la gestion de ses biens depuis son propre immeuble !

Mais à moins d’être déjà un magnat de l’immobilier ou d’avoir reçu ce trésor en héritage, il est souvent impossible pour un investisseur de s’octroyer un tel luxe dans les grandes métropoles.

C’est pourquoi nous sommes contraints d’élargir notre périmètre de recherche pour trouver du rendement.

Pourquoi vous devriez investir à l’étranger

Pour Mark, il existe deux facteurs qui justifient un investissement en dehors de son propre quartier, voire de son pays :

J’ajouterais un 3ème facteur : le souci de diversifier son patrimoine immobilier de rendement. Ne pas dépendre d’un seul marché immobilier me paraît sain.

Vous vous sentez concerné par l’un de ces facteurs ?

A titre personnel, je me retrouve totalement dans le premier. Dans mon cas, les investissements immobiliers de rendement sur d’autres continents sont pour l’instant à proscrire. L’Europe de l’est, pourquoi pas, mais j’aimerais pouvoir faire le trajet facilement et rapidement en cas d’urgence. L’idéal pour commencer, si je devais investir à l’étranger, ce serait de le faire dans les pays voisins.

Je sais que le Portugal offre des opportunités très intéressantes pour les retraités, l’Espagne également – l’Italie m’a-t-on dit sans que j’aie eu le loisir de vérifier. Mais surtout, on me parle de plus en plus de l’Allemagne…

L’Allemagne, pensez-y !

Pourquoi investir dans l’immobilier en Allemagne plutôt que dans un autre pays européen, me direz-vous ?

Voici les trois principales raisons :

Plus généralement, l’Allemagne se trouve dans une perspective optimiste par rapport à la plupart des pays européens, avec un enrichissement potentiel du pays et de sa population.

Les comptes publics allemands affichent un surplus de 16,4 milliards en 2015 et sa balance commerciale un excédent de 200 milliards d’euros. La France, qui était déficitaire de 45 milliards d’euros en 2015, souffre de la comparaison…

Et si votre prochain investissement se trouvait à Berlin ?

La capitale allemande ne manque pas d’attraits :

Vous pourriez par exemple jeter votre dévolu sur un altbau, cet immeuble ancien typique de la métropole berlinoise, construit entre 1880 et 1920. Rénovés ces dernières années, ces biens sont désormais très prisés par les investisseurs.

Ich bin ein Berliner !*

C’est très bien tout ça, mais le hic, c’est que vous ne parlez pas la langue de Goethe…

Pas de panique !

Vous pourriez très bien vous en sortir en anglais… Et même si ce n’était pas le cas, dans le cadre d’un investissement à l’étranger, Mark Ford recommande de s’associer à quelqu’un qui a beaucoup d’expérience dans le pays ou la ville que vous ciblez.

Posez-lui toutes les questions possibles et imaginables sur le marché local : le revenu moyen des propriétaires, les dépenses en eau, gaz et électricité, les taxes, les assurances, etc.

Vous aurez ainsi un allié de poids pour investir en toute connaissance de cause.

Et pour vous familiariser avec le parc immobilier local et vous guider vers votre premier investissement, nos meilleurs experts vous ont concocté un guide de 20 pages sur l’immobilier berlinois dans notre série consacrée à l’immobilier de rendement.

N’hésitez plus, votre meilleur investissement pourrait bien se trouver Outre-Rhin…

A notre réussite commune,

Yann Boutaric

Partagez cet article

Yann Boutaric
Yann Boutaric
Rédacteur en chef des Dossiers d’Altucher

Yann Boutaric est diplômé de l’université Lumière Lyon 2 et de l’IAE Paris Gustave Eiffel. Dès la fin de ses études, son master en poche, il s’envole vers le Brésil où il crée son entreprise de cours de français dans l’Etat de São Paulo et travaille dans le secteur du tourisme de luxe à Rio de Janeiro.

Deux ans plus tard, il décide de rentrer à Paris pour intégrer l’équipe des Publications Agora, au sein de laquelle il s’attache à transmettre aux lecteurs ses idées sur la liberté, l’investissement et les opportunités de revenus. Fin 2015, il recommandait le Bitcoin dans nos publications. Depuis, il n’a cessé d’écrire sur les cryptomonnaies et de se passionner pour le sujet.

Rédacteur en chef d’Investissements Personnels et des Dossiers d’Altucher, il a fait appel à James Altucher et à son équipe d’experts pour vous apporter des solutions et des recommandations concrètes sur les marchés financiers et dans votre parcours personnel.