Nos conseils pour trouver une idée d’entreprise

Rédigé le 17 mars 2017 par | Entreprendre Imprimer

Vous voulez créer une entreprise mais vous n’avez pas encore d’idée ?

Voici de quoi vous inspirer…

Vous avez un métier, servez-vous en !

Vous connaissez les règles du secteur, ses compétences techniques et vous êtes à l’aise dans ce savoir-faire. C’est un bon début car cela limitera votre prise de risque.

Créer dans un domaine que vous connaissez, c’est mettre plus de chances de votre côté.

Gardez bien à l’esprit que cela ne garantit pas la réussite car vous aurez à appréhender les autres facettes du métier de « créateur ».

Pensez autrement 

Sortez de votre zone de confort. C’est plus qu’un esprit créatif dont je vous parle ici, c’est une véritable démarche qui consiste à réexaminer des idées trop vite écartées.

Vous pouvez transformer des idées initialement perçues comme non viables (dans l’entreprise pour laquelle vous travaillez) en opportunités majeures.

« Think out of the box » disent les Américains.

Le fait de remettre en cause vos croyances permet aussi d’ouvrir des idées neuves inattendues.

La technique consiste à remettre en cause tout ce qui a toujours été ainsi jusqu’à aujourd’hui pour envisager des terrains neufs. Vous pouvez observer ce qui vous entoure, un objet, un service dans le détail et reconsidérer ce qui, jusqu’ici, vous semblait acquis, immuable.

Mark Ford parle de l’importance de l’innovation incrémentale, car c’est de cela qu’il s’agit.

C’est vrai pour trouver de nouvelles idées à partir d’un produit ou service « sans éclat » existant. Comment « retourner l’idée » pour en faire un produit gagnant… tel est le challenge.

Mais c’est aussi vrai pour ceux qui ont déjà une entreprise, quel que soit son stade de développement. Dans sa série Démarrez votre entreprise, Mark Ford explique comment « vous augmenterez votre chiffre d’affaires grâce à des innovations incrémentales permanentes, en améliorant continuellement les produits que vous produisez actuellement. »

Autre solution :

Identifiez un « concept à succès »

Puis adaptez-le à une nouvelle clientèle ou à un nouveau secteur.

Identifiez les gros succès le plus tôt possible et déclinez-les en fonction de vos goûts et de ce que vous savez faire !

Je vous citerais Wilby, le Facebook des enfants, ou encore Potati, le Firefox des enfants, Yupeek, le Linkedin pour les jeunes diplômés… les exemples ne manquent pas.

Soyez à l’affût des nouvelles tendances : informez-vous

Exercez en permanence une grande curiosité intellectuelle : le monde change vite et sans répit.

Pour en saisir les opportunités dont je parlais précédemment, encore faut-il rester en prise avec ce monde en mutation permanente. Cela nécessite une disponibilité intellectuelle importante pour s’informer, analyser, comprendre, anticiper, voire prédire certaines évolutions. Être curieux de tout !

Faites preuve d’une grande ouverture d’esprit et sachez accepter les apports extérieurs, les savoir-faire ou pratiques différentes qui peuvent ouvrir de nouvelles possibilités commerciales. Il y a souvent, dans les autres économies nationales (notamment aux USA), quelque chose à transposer ou à adapter pour en faire un projet commercial en France.

Lisez à propos des nouveaux modes de consommation, des nouveaux produits, des nouveaux concepts… La plupart des magazines économiques ou spécialisés en création d’entreprise s’en font l’écho et de nombreux sites internet consacrés aux tendances de notre époque ont vu le jour.

1 – Parmi les magazines de presse business : Capital, Challenges, Management ;

2 – Parmi les sites Internet :

3 – Parmi les concours d’entreprises : suivez de près les finalistes de concours comme LeWeb… Ensuite, à vous de dénicher les concours qui vous intéressent.

Trouvez une idée à partir de « rien »

… Ou presque !

Faites confiance au hasard. Vous pouvez trouver une idée à fort potentiel tout en cherchant tout autre chose.

Dietrich Mateschitz est autrichien. Un jour, il débarque en Thaïlande mais supporte mal le décalage horaire. Pour recaler son horloge interne, il ingurgite une boisson locale, le Krating Daeng à base de caféine qui signifie « taureau rouge ». Résultat : il quitte son travail et crée « Red Bull », six milliards de canettes vendues en 2016.

Pour Ingvar Kamprad, nous sommes en 1943, il achète une table qui ne rentre pas dans sa voiture. Il retire donc les pieds, le meuble en Kit est né. Il sera baptisé Ikea, 34 milliard d’euros de chiffre d’affaires sur l’exercice 2015/2016.

Enfin, Travis Kalanik, un entrepreneur américain, a trouvé son idée à Paris avec Garrett, un ami canadien. Un soir, tard, au moment de rentrer à leur hôtel, ils découvrent ce que les parisiens ont enduré durant des années : pas de taxi ! Ils rêvent alors d’un « bouton magique » pour en appeler un. Résultat, ils créent l’application Uber en 2010, désormais valorisée à 41 milliards de dollars en bourse.

Trouvez une idée grâce à vos « frustrations »

Eh oui, vos « frustrations » peuvent vous faire gagner beaucoup d’argent ! Aimez-les, chouchoutez-les !

Je dois aller à la poste, au ciné, puis à la sécu. Je ne sais pas s’il y a la queue, si je vais rester coincé une heure ou si je vais y passer 5 minutes.

La solution est dans le web et grâce à la participation de tous : ainsi tout le monde peut connaître l’affluence dans différents lieux. Jaimeattendre.com a été créé pour répondre à ce besoin. Waze, qui a levé plusieurs millions d’euros, répond au même problème, mais pour les embouteillages cette fois-ci.

Je suis toujours en déplacement, je travaille sur plusieurs ordinateurs, j’aimerais pouvoir travailler sur un même document depuis tous mes ordinateurs (PC perso + iPad + iPhone + PC Pro…). La solution : créer un dossier sur votre ordi qui sera synchronisé avec tous vos ordinateurs et que vous pourrez partager avec des amis. Cela a donné Dropbox qui regroupe déjà 45 millions d’utilisateurs.

Que vous soyez déjà entrepreneur, ou entrepreneur en puissance à la recherche de LA bonne idée, rappelez-vous cette phrase de Mark Zuckerberg :

« Le plus grand risque, c’est de ne pas prendre de risque du tout. »

Dans le prochain article, je vous parlerai de l’importance de tester son idée et des nombreux moyens de le faire.

A mardi !

Anne Dassier

Partagez cet article

Anne Dassier
Anne Dassier